dimanche 27 octobre 2019

Peinture : Eden - Immortels (le retour)




C'était pas prévu, mais retour sur mes Immortels.
Suite à la peinture de Lug et Arès que j'avais adjoints à mon Immortan Patriot que je comptais jouer en Ouranos, je me suis dit que c'était dommage de ne pas utiliser le vrai Ouranos, que j'ai converti et que j'avais commencé à peindre - bon j'avais juste mis deux couleurs dessus.


A la base, Ouranos est un être chétif enfermé dans un corps de titan. J'aime l'idée, mais visuellement en fig je n'ai pas totalement accroché. Donc j'ai choisi d'en faire simplement un gros bourrin.



J'ai donc bouché le trou de son ventre par une plaque et je lui ai mis la tête alternative du Guerrier Askari, qui collait très bien au style - et puis Lug a la tête d'Aïcha - en plus d'avoir la bonne taille.

Du coup, Immortan Patriot est promu en tant que Loki, ce qui au final lui va encore mieux. Et Ouranos rejoint la bande, j'ai maintenant 135 points. Il faudrait que je m'occupe d'Apophis et Lakshmi ça me ferait une bande à 200 points, parfait pour Burn Out !


Et voilà ce que ça donne :







samedi 26 octobre 2019

Octogônes 2019

OctoGônes – du 4 au 6 octobre 2019



Le premier week-end d'octobre fut bien rempli et pour cause : c’était le week-end d’Octogônes !

Ce salon du jeu – l’un des plus gros de France il me semble – en était à sa dixième édition, et pour ma part c’était ma deuxième fois après ma première visite l’an dernier. Octogônes présente les jeu sous toutes ses formes ou presque : jeux de société, legos, jeux de rôle sur table, jeux vidéos, GN, illustrateurs, romans, et surtout en ce qui me concerne et vous aussi si vous êtes là, jeux de figurines !

Grande nouveauté pour moi, ma fille étant maintenant assez grande j’y suis allé en famille le dimanche, pur plaisir. Mais commençons par le début.



Samedi :


Comme j’ai prévu d’y aller les deux jours cette fois, j’ai le temps. Pas de levé à l’aube en mode ninja pour ne pas réveiller la famille, je me prépare tranquille et direction la gare. Ouais parce que Lyon en bagnole, merci mais non. J’ai oublié de prendre un bouquin, mais le trajet est assez rapide pour que je n’aie pas le temps de m’ennuyer. J’arrive donc à la gare de la Part-Dieu, où je saute dans le premier tram direction La Doua.



Et dix minutes plus tard, je suis devant la salle du double Mixte.



Première surprise, on n’entre pas par l’entrée principale comme l’année dernière, mais par le côté. Demi-tour donc, on longe le bâtiment et nous y voilà !
Comme j’ai été prévoyant – pour une fois – j’ai acheté mon Pass en avance, donc pas besoin de faire la queue, je remonte la file directement jusqu’au monsieur en kilt qui distribue les bracelets permettant d’accéder à cette grand-messe à la gloire du jeu.



On est accueillis par la mascotte de l'affiche :



J’entre dans la salle pour tomber en premier sur le pôle enfant, je regarde un peu ce qu’il y a puisque je vais revenir le lendemain avec ma pirate. Sur ce genre de salon, j’aime faire un premier tour rapide pour repérer les stands les plus susceptibles de m’intéresser. Je procède donc pareil et un doute m’assaille : en dehors des tournois Star Wars, je ne vois quasiment rien niveau figurines. Je refais donc un tour, je trouve un peu plus de choses mais pas les stands que j’ai prévu d’aller voir, notamment celui d’Alkemy. Retour à l’accueil pour prendre un plan… ok, y a deux niveaux cette année.

Deux. Niveaux. Mais bordel c’est immense en fait ! Une volée de marche plus tard, je découvre avec plaisir une multitude d’autres exposants. La journée va être bien remplie !


Je ne vais pas faire dans le descriptif exhaustif de tous les stands que j’ai pu voir, le but est de vous donner un aperçu de la convention. Le premier jeu de figurines sur lequel je tombe est Harry Potter, avec une très jolie table de jeu – bien que toute petite – par contre les figurines dessus sont brutes de résine, toutes grises. C’est un peu dommage quand même.

Juste derrière, plusieurs tables d’Aristeia, je me dis que je testerai parce qu’on m’en a dit beaucoup de bien. Et puis finalement, j’ai zappé. Après, c’est peut-être pas plus mal parce que ça m’évitera ENCORE un jeu super pour lequel j’ai pas de joueur.




 Je continue donc vers les stands de figs histoire de voir ce qu’il se passe. Globalement, on a trois pôles, d’un côté les exposants venus présenter leur jeu, de l’autre les clubs qui proposaient des démos ou des parties libres et enfin le coin des peintres avec les vitrines pour le concours (je n’ai rien apporté), des tables d’initiations, des démonstrations de peintres aguerris, des tables libres (je n’ai rien apporté non plus) et enfin du speed-painting.


Commençons par la barbouille.

On arrive d’abord sur une vitrine contenant des pièces d'exposition, celles des participants au concours Octopainting, et je crois quelques pièces des juges. Ca ne déborde pas d’entrées, mais il y a de la belle fig et de la jolie barbouille à n’en point douter.







Juste derrière, une grande table prise d’assaut par des visiteurs faisant leur initiation à la peinture de pitous. Point positif, il y a des jeunes et des enfants ce qui est toujours encourageant pour l’avenir.

Il y a aussi des tables en accès libre – perso je préfère peindre chez moi avec un peu de musique plutôt qu’au beau milieu de milliers de gens et dans le bruit mais vu le monde c'est une table qui a du succès – et à plusieurs moments de la journée, des séances de speed-painting animées par un type avec un casque lui donnant un air de sergent-instructeur, qui annonçait les contraintes toutes totalement idiotes à mesure que la session avançait.


Octogônes était aussi l'occasion de recroiser Cuchulainn, 
même si là sur la photo il est un peu occupé !


Ici, il fallait peindre en tenant le pinceau avec la bouche, et en n’utilisant que la peinture disponible sur la palette du voisin…

Ca se passe bien Cuchulainn ? Haha.


Juste à côté, le stand où j’ai passé le plus de temps, celui d’Alkemy. Je vous ai déjà parlé de ce jeu, je possède deux factions, les Aurloks et les Naashtis, et j'avais fait un article pour expliquer pourquoi Alkemy c'est bien.
Je cherche des gens pour y jouer, si vous êtes pas loin d'Ambérieu n'hésitez pas à me contacter.

La table Naashti de Captain Cavern (il a même fait un pas à pas).


Un plaisir de retrouver l’équipe derrière ce jeu, Nico, Kurlem et Emmlef en l’occurrence. Ca manquait de Brauwann quand même. Devant le stand, je tombe direct sur Ben, qui a réalisé tous les concepts de la nouvelle faction à sortir, le Culte de Rados.

Une partie des concepts de Ben pour le Culte de Rados. 


Et bien en évidence, les figurines.

Figurines sculptées par Florent Kristner, impression 3D par Deep Space Productions,
production par GRX Créations, peinture par Studio Delavida


Cette faction a fait l’objet d’une campagne de financement participatif durant le mois d’octobre, campagne menée avec succès et qui permettra la sortie prochaine du starter mais aussi de 4 figurines supplémentaires. J’avais eu la chance de voir les illustrations de Ben plusieurs mois en avance, du coup c’était super cool de découvrir les figurines issues de ses dessins avec lui.

 pyroman.jpg
Un des concepts de Ben
(couleurs Sébastien Lamirand)


En parlant de Rados, Alkemist Miniatures s’est offert les services de Jyrio pour la barbouille, et je ne peux que saluer cette initiative. La faction bénéficie ainsi d’une peinture officielle soignée et homogène, c’est très appréciable. Jyrio qui était également présent sur Octogones, bien que difficile à intercepter le samedi. Il était occupé le bougre. J’ai finalement pu papoter avec lui le dimanche.

Evidemment il n'y avait pas que Rados, les vitrines montraient toutes les factions du jeu.

Les Naashtis, une des factions que je joue. 


Le Temple d'Avalon. La faction la plus subtile du jeu.


Sur le stand d’Alkemy, j’ai pas mal parlé avec Ben Nico et Kurlem de leur jeu, du jeu en général, c’était très chouette. J’ai aussi rencontré Ishamaël, que je ne connaissais pas encore mais que je côtoie sur les internets depuis un bon moment maintenant. Super rencontre là encore. Il avait apporté sa jolie Triade de Jade pour jouer, j’aime beaucoup son schéma que je trouve même plus joli que le schéma officiel.

LcSsbC.jpg
La Triade de Jade d’Ishamaël


On pouvait évidemment tester le jeu voir apporter ses figs pour jouer – ce dont Ishamaël ne s’est pas privé – sur pas moins de trois tables. J’y ai vu du monde chaque fois que je passais, ce qui est plutôt bon signe.


Je crois bien que cette table est dans le livre Genesis. J'adore la tour tordue.


Et puis on pouvait aussi claquer son salaire durement acquis en figs parce qu’il y avait… ben toute la gamme je crois bien.

Achète achète !


A noter qu'en plus des starters (j'en parle là) Alkemist Miniatures a aussi sorti une boîte de base pour deux joueurs, qui contient tout ce qu'il faut pour jouer, y compris les feutres, le mètre ruban, le terrain, les décors. Une affaire.

 Les boites de base en bas, avec tout le matos nécessaire pour commencer.


Le stand voisin était celui de TGCM, l’éditeur de Briskars et du tout nouveau Kharn-âge. Je ne joue ni à l’un ni à l’autre, mais j’aime bien passer les voir sur tous les salons où j’ai l’occasion, histoire de voir ce qu’ils ont sorti de beau.

Coucou Manu !


Alors Manu, tu as apporté quoi ?

Des peluches.

Des saucisses. 


Grâce à Cuchulainn d'ailleurs j'ai maintenant de très jolis cochons pour Briskars, faudra que je vous les montre à l'occasion !

Des fruits de mer.

Bon lui là, le gros calamar ou je sais pas quoi, il est juste énorme. Au propre comme au figuré. 

Et ce croco pirate, en vrai c'est une tuerie. 

Du poisson pas frais ! 

Et un cirque.


Ah ben oui, c'est beau. J'adore leur univers, il faut adhérer au style cartoon mais moi ça me plait.
Ils avaient aussi du Kharn-âge évidemment :




On pouvait évidemment tester le jeu :



TGCM, c'est aussi un peu les spécialistes de la table qui tue. Cette année, ils avaient ajouté un module à la porte de château-fort qu'ils présentaient la dernière fois.




Et comme ça ne suffisait pas, ils ont aussi fait un trébuchet. C'est des malades !



Il y avait aussi le jeu Requiem en présentation :



J'adore cette bande-dessinée, et j'ai vu passer des figurines peintes sur le net, du coup j'aurais pu être très client du truc. Mais c'est un jeu de plateau, les figs servent simplement de pions. Je ne suis donc pas plus client que ça.


On avait un stand Sans-Détours, la maison d'édition qui fait couler beaucoup d'encre numérique depuis le Kickstarter du relancement du jeu Confrontation.




Bon en l'occurrence j'ai l'impression que c'était surtout Joss qui présentait Confrontation Resurrection, plus des démos derrière lui de Confrontation Arena. N'étant pas joueur de Conf je ne me suis pas spécialement penché sur le sujet, et perso les drames sauce internet concernant les éditeurs ne m'intéressent pas.
J'en retiens donc que j'ai vu une jolie table, de jolies figurines, et que Joss a l'air très sympa et très passionné.


J'ai aussi pu revoir Grey-Micky de la Horde, qui faisait des démonstrations du jeu de figurines Trône de Fer. Tellement concentré sur ses explications que j'ai du revenir par trois fois avant de pouvoir lui parler. Haha.
Il m'a expliqué les mécaniques dans les grandes lignes, il y a l'air d'y avoir de bonnes idées. On retrouve des points communs avec le disparu Warhammer, mais en plus moderne, plus fluide, moins chiant.

Ambiance glaciale, Winter is coming !


Ses copains de club avaient fait un Zombicide 3D :

Ca a de la gueule quand même.


J'ai ensuite été faire un tour du côté des prototypes. Je voulais faire des démos cette année, mais j'ai raté les inscriptions. J'essaierai d'être plus vigilant l'an prochain. J'y ai vu plusieurs jeux que j'avais pu découvrir via Adopte un Proto, comme Kube et Ziggurat.

La proto-zone !


Comme je l'ai dit à son auteur, j'ai eu un gros coup de cœur pour Ziggurat rien qu'avec sa première photo.

Ziggurat par Tangi Tabuteau


Matériel simple et élégant, règles simple, jeu très riche et rejouabilité a priori énorme. J'adore ces jeux où le matériel prend tout son sens. Je n'ai pas eu le temps de le tester, mais comme la règle est disponible sur son site, je vais m'en imprimer un dès que possible.

Si je n'ai pas testé Ziggurat, c'est parce que j'ai testé un autre jeu : Sierra Nevada
Pourquoi ce jeu plutôt qu'un autre ? Parce que la place était libre et que Stéphane, son auteur, m'a proposé d'essayer tout simplement.

On discute un peu, on met en place le jeu et on démarre.

Sierra Nevada, prototype de Stéphane Raphaël


La partie commence par une mise en contexte, Stéphane me raconte l'histoire de migrants cherchant à traverser en chariot la Sierra Nevada, avec plein de petits détails donnant l'ambiance. Point amusant, il s'agit d'un événement historique. A savoir que dans la vraie histoire, les colons ont fini par s'entre-dévorer pour ne pas mourir de faim. Voilà voilà...

Le plateau de jeu de Sierra-Nevada


On dirige donc chacun un trappeur qui sert d'éclaireur et de ravitailleur, et un chariot, lent mais qui transporte les ressources. On commence dans la ville de Springfield à droite du plateau et le but est de faire traverser la plaine puis la chaîne de montagnes à son chariot pour rejoindre Fort Sutter. Il faut gérer ses ressources en particulier la nourriture - si on vient à en manquer les migrants qu'on transportent meurt les uns après les autres. On peut aussi attaquer les autres joueurs et piéger le terrain. Enfin, le jeu est rythmé par des événements qui vont se produire en début de tours, ces événements variant d'une partie à l'autre.

L'auteur et son bébé.


Comme tout proto - je suis bien placé pour en parler - il bénéficierait grandement d'un relooking par un pro (ce n'est pas une critique) notamment pour les petits éléments de jeu (cartes, pions...) car le plateau est plutôt agréable. Le thème est original, le jeu fonctionne bien, semble ardu, et surtout la mécanique colle très bien au thème. En ce sens c'est une réussite.
Allez si je devais porter deux critiques, la première est que le jeu inclut en plus de l'environnement qui ne fait pas de cadeaux une vraie rivalité entre les joueurs. Moi j'aime bien - dans les jeux de figs on est habitués à se cogner dessus - mais je sais que certains n'aiment pas ça. La seconde serait qu'il y a un poil trop de matos à mon goût (et j'insiste sur "à mon goût"). Là encore, niveau jeux velus avec trouze mille pions je suis servi niveau jeux de figs donc en plateau je cherche un peu plus de sobriété.
Reste que j'ai passé un très bon moment et avec un chouille de simplification c'est le genre de jeu que je pourrais acheter.


Après ça je suis allé manger avant le rush et j'ai été voir du côté des tournois comment ça se passait. Les amis Kalamical et Letchaï participaient au tournoi de Star Wars Légion et ça m'a fait bien plaisir de les revoir. Ca faisait un moment mine de rien.

Quand Kalamical sourit comme ça, c'est que l'autre est en train de prendre cher !

Letchaï et son adversaire. Letchaï c'est le petit.


On passera sur les figs de Kalamical qui étaient toutes de gris vêtues. Kalamical, c'est pas bien ! C'est pas comme ça que je t'ai appris le pitous, vindidjouss. C'est pas pasque toi tu vas en tournoi tout nu que tu dois imposer la même chose à tes figs.
Par contre, Letchaï...

 "Oui j'ai fait mon plateau en deux soirées avec ce que j'ai trouvé dans mon tiroir."


Et quelques détails :




Bon ben voilà quoi. Ca tabasse sa mère. Letchaï c'est le beau gosse de la figurine. Tu prends un jeu, tu lui files, paf c'est de toute beauté. Pis c'est un joueur super agréable en plus.



L'objectif des deux lascars : ne pas se qualifier pour la finale, histoire de jouer tranquille pépère le dimanche. J'adore !
Letchaï a bien craqué pour Légion et participe régulièrement à la chaîne Youtube de Ryo consacrée au jeu : Star Wars Legion France. Tiens, par exemple :



L'après-midi c'était promenade pour voir un peut tout ce qui se faisait. Et il y en avait des trucs, en fait j'ai clairement pas tout vu. On avait toujours dans le pôle figurine tout un tas de tables libres pour jouer, avec même des prêts de figs ainsi que des clubs qui montraient leur jeu préféré. Par exemple ici de l'histo. Du coup j'ai pensé à Paps, forcément.




Je pense que là on a du Malifaux, en tout cas la table change de ce qu'on a l'habitude de voir et c'est très joli :



On trouvait un coin 40k, forcément. Pour moi c'est le moins intéressant, puisque d'une part du 40k j'en ai vu revu et rerevu et que d'autre part je n'y joue plus.

Là où les joueurs se marchent dessus, c'est 40k !


Par contre, il y avait des tables Necromunda qui valaient le détour. Clairement, une table dans ce genre ça donne envie de jouer.







Pendant que j'étais occupé à prendre les photos de ces tables, je suis tombé sur Librevent que j'ai rencontré au même endroit un an plus tôt. Du coup on a causé figs et jeu.

En bas, on avait Astrahys, déjà présents l'an dernier :



Concept sympa et visuellement intéressant, My Own Army est un jeu de figs avec... des legos. Ce n'est pas la première fois que je vois ça, j'avais découvert au Convention Day il y a 5 ou 6 ans le jeu de robots Mobile Frame Zéro.



Ce qui est rigolo, c'est que tout est fait en legos, les figs sont des bonshommes lego, mais les véhicules, les décors et même la table le sont. Visuellement c'est super sympa !



Et ce qui est bien avec les legos c'est qu'ils se déclinent dans plein d'univers (sans même parler de tout ce qu'on peut inventer) :

Tu aimes les legos ? Tu aimes Star Wars ?


J'ai été voir du côté d'Infinity aussi, parce qu'en général ils ont des tables super cool.

En vrai, pour moi même à 40k les tables devraient être aussi chargées. 




Après on avait un TAS de jeux de plateau, de cartes, avec figs, sans figs, j'ai à peine effleuré le sujet. J'ai quand même pris une photo de ce jeu parce que sérieux, la taille de la boîte c'est abusé. C'est un cube le bordel !



On trouvait aussi énormément de tables de jeux de rôle.



Après ce tour non exhaustif des stands il était temps de rentrer chez moi retrouver ma petite famille. Mais c'était pour revenir en force le lendemain puisque ma femme et ma fille m'accompagnaient.


Dimanche :


Rebelotte train tram. C'était une première pour elle, ma fille a adoré cette partie.
Elle préfère quand même le train parce que "le train il va plus vite".

Première étape, le stand TGCM. On commence la journée avec une grande première : vu comme elle tourne autour des miennes, j'ai acheté à ma fille ses premières figurines. Elle a d'abord voulu prendre toutes les plus grosses figurines, mais elle a fini par choisir un poulpe, un pélican et un panda. C'est le début d'un projet à très long terme. Haha.

Ensuite, comme à peu près tous les enfants je pense, elle adore les legos donc on est allés participer à un projet de fresque collectif. Le principe est très simple : on récupère sur un stand un bol de legos pré-triés, ainsi qu'une feuille avec un motif à reproduire.



Par exemple, on a fait - entre autre, ma fille en a fait quatre ! - ça :



Pendant qu'on assemblait les petits cubes, on a vu Yo de chez HGF passer. Il est donc venu taper la discute avec nous. Une crème ce Yoyo.
Une fois terminé, on donne son bout de fresque à l'un des orgas qui vérifie que le motif est correct et l'ajoute à la fresque.

Ma pirate apporte sa contribution


Et en mettant tout bout à bout, on obtient une mosaïque très chouette.



Autre passage obligé, l'échoppe de Trollune. On a acheté à ma fille cet été son premier livre dont elle est le héros, la Quête du Dragon. C'est super bien fait, elle a très vite pigé le fonctionnement et adore le lire. Deux autres sont sortis, l'un dans un univers sous marin et l'autre dans l'espace.
Le choix a été vite fait, le thème de l'année dernière à l'école était les cosmonautes, du coup elle a jeté son dévolu sur l'Odyssée du Phobos.
Depuis, on le lit tous les jours, c'était un très bon investissement. Elle est fan.

Ces livres "Ma Première Aventure" sont super !


On a aussi passé pas mal de temps au pôle Enfants. C'est un peu pour ça qu'on était venus, quand même. Il y avait moult jeux de toutes sortes. Là aussi on n'a pas tout fait - puisque je vous dis que c'est immense - et on s'est laissés guider par notre fille.
Il y avait des jeux de carte et de plateau :




Des jeux de construction. Ma fille a fait des fusées. Logique.




Mais surtout, le stand qui nous intéressait était celui-là, avec plein de jeux intelligents, de chez Smart Games.




Ces jeux sont vraiment bien foutus, j'en avais acheté l'année dernière pour ma fille, elle était encore un peu petite pour vraiment y jouer mais maintenant elle gère. Du coup, on en a essayé plein d'autres.




Là aussi deux achats, un jeu Smart Games de voyage pour la voiture et un Concept Kids.

Pour terminer le week-end, j'ai fait quelques achats pour moi. D'abord ce livre, Sherlock Holmes aux Enfers de Nicolas le Breton, dont le couverture nous a interpellés. Je n'ai pas encore eu le temps de le lire, on verra ce que ça donne.

Résultat de recherche d'images pour "sherlock holmes aux enfers"


Et puis, pour un projet de jeu en cours, j'avais besoin d'une nappe de 90x90. J'avais repéré la veille le stand de PWork Wargames, qui font des nappes type tapis de souris très jolies.



Et aussi du décor en MDF :



Du coup, je suis reparti chez moi avec une nappe "urbaine" qui fait un parfait sol industriel. Là aussi, je suis très content de mon achat.

L’image contient peut-être : plein air
Nappe PWork Wargames, décors imprimés en 3D


Quelques vidéos sur l'événement pour avoir des images qui bougent.
Star Wars Légion :


HiigyTV :


Et puis TricTrac :



J'espère que je vous ai donné un bon aperçu du week-end. J'ai sûrement oublié des choses, et je suis à peu près sûr de ne pas avoir cité tous les gens que j'ai croisés (manifestez vous en commentaire si vous voulez). En conclusion, c'est une super convention, c'est ma deuxième fois et c'est vraiment à faire pour peu qu'on aime jouer.

Vivement l'année prochaine !