dimanche 30 août 2015

Défi Warmania : Peinture d'un Yéti pour Fury Outburst Control

Souvenez vous, je vous ai déjà parlé de Fury, un jeu d'escarmouche français avec des gobs soviéts, des nains gitans et des orques romains.


Eh bien figurez vous que dans Fury, y a même des... Yétis ! (ceux  qui ont lu titre de l'article s'en seront douté :-p )
Il se trouve que je viens d'en peindre un. Comment ? Pourquoi ? C'est ce que je vais vous expliquer.

L'ami Whispe, auteur et créateur du jeu, a lancé sur le forum Warmania un défi de barbouille. A la base, les Bordelais défiaient les Ch'tis (Nerviens en tête), plusieurs peintre de chaque côté qui devaient peindre chacun une figurine issue du jeu et offerte par le patron (si ça c'est pas la classe). Mais comme le concept a accroché, on a finalement trois  camps qui s'affrontent, avec chacun des figurines d'une même faction.
- l'équipe de Bordeleau peint de l'Esialdes, sortes de guerriers Egyptiens
- l'équipe des steppes du nord peint du Yéti (vous le voyez le cliché ? ^^ )
- et les Romains Parisiens, qui peignent de l'orque

A noter que si pour les yétis nous sommes 3 Nerviens (avec les amis Esprit et Syntaxerror), tout le monde ne se connait pas forcément.


On a donc reçu les pitoux, et après une interminable rétention par un Nervien dont nous tairons l'identité (il n'a même pas avancé le travail en montant les figs le bougre, :-p ) on s'est mis au boulot chacun de son côté.
Chez les yétis le premier à avoir posté un WIP de sa figurine est Esprit, qui a fait un yéti bleu glacial. Là dessus Reldan embraye avec un yéti vert. Alors sur Warmémé ça rigole qu'on fait les Biomans, et que du coup faut un rouge parce que si y a pas de rouge, c'est pas les Biomans.



Alors moi j'ai dit "cap" et hop, j'ai peint le yéti en rouge pour être sûr de ne pas pouvoir faire marche arrière. Héhé.
Avant de livrer le résultat (parce que je vous connais, une fois passées les photos vous vous arrêtez de lire... surtout toi là, au fond ^^ ) je dis un gros merci à Whispe pour avoir organisé ce défi et pour avoir offert les figs, c'est vraiment sympa de sa part.
J'étais un peu déçu d'avoir un yéti, parce que c'est la faction qui m'emballait le moins à la base. Mais en fait, une fois la fig montée et sous-couchée, je me suis rendu compte qu'ils étaient pas si mal ces bestiaux. Et j'ai pris grand plaisir à le peindre.

Whispe, merci.
Les zozos de Warmania qui ont contribué au choix du schéma, merci.

Si je peux, je ferai une compilation de toutes les participations, parce qu'y en a qui valent le détour.


Et voici (enfin, il parle beaucoup le Minus !) la photo de la bête :



Edition : 
L'ami Esprit ayant fini son Yéti, voilà une photo de nos deux bestiaux. Le feu et la glace.



Edition, ze riteurne :

L'ensemble des Yétis peints pour le défi :


vendredi 28 août 2015

Eden : Partie Jokers Vs Matriarcat

Cette semaine, j'ai reçu l'inégalable Golbarg à la maison pour une petite partie d'Eden.


Golbarg avait apporté sa jolie bande du Matriarcat, et j'avais pour ma part choisi de jouer pour la première fois les Jokers que j'ai hérités de Whispe et qui sont fort bien peints. On a aussi inauguré l'une de mes nouvelles nappes BattleFlag, le carrefour ravagé, et elle est super chouette.

Mon premier exploit de la partie a consisté à faire disparaître mes cartes "mission" que j'avais pourtant préparées à l'avance. Après 10 minutes de recherche qui ont failli me rendre chèvre, on a fini par remettre la main dessus.
Tout ça pour que Golbarg mise pour être premier joueur, et me pose LA mission (la seule du jeu il me semble) qui s'applique aux deux joueurs, et qui du coup rendait inutile mes cartes mission.

On place les décors, on déploie nos pitous, et voilà à quoi ressemblait la situation avant le début de la baston :

Le Matriarcat venait se charger de reliques impies qui lui avaient été signalées,
quand a déboulé une bande de clowns. 


Il y a cinq objectifs, deux proches de chaque zone de déploiement, plus une au centre. Logiquement, nous divisons tous deux nos forces en deux groupes.
Yuri, mon chef, et ses deux lanceuses de couteaux préférées occupent mon flanc gauche, tandis que les cracheurs de feu se dirigent vers l'idole de droite.

Avec Josep, Svetlana et Sergueï, ça va flamber. 


Golbarg me présente sa bande, et je sais d'entrée que je vais lutter. Youpi.
Il joue deux sœurs, accompagnées chacune de deux esclaves. Le premier groupe est constitué de soeur Clara, accompagnée de l'homme Supplice, un gros bourrin avec une hache, et du Corrompu, qui va à lui seul me faire galérer toute la partie.
Pourquoi ?
Le bougre ignore les effets de tous les marqueurs d'état (peur, poison, brûlure, ralentissement, rage). C'est bien. Mais en plus, ces marqueurs lui filent des boost de caractéristiques. C'est mieux. Ca ne suffit pas ? Eh bien en plus, il peut absorber les marqueurs de ses alliés. C'est atroce.
Ma compo repose en grande partie sur sa capacité à distribuer des marqueurs poison et brûlure... Bien bien bien.

Le type bodybuildé qui se trimbale des boulets va me pourrir toute la partie.


De l'autre côté, soeur Maelys est une tireuse qui ne peut pas être ciblée ni par un tir ni par une charge tant qu'elle est accompagnée d'au moins un esclave.
Bon, si je résume, mon feu ne sert à rien et booste le corrompu. Mes tirs ne servent à rien contre Maelys. Ah, et comme je suis un boulet, j'ai foutu mes cracheurs de feu du côté du Corrompu et mes lanceurs de couteaux du côté de Maelys. Bah allons-y, tant qu'à faire !

 Soeur Maelys, qui peut te tirer dessus sans (trop) craindre de riposte.


Le début de partie est simple : Golbarg convertit ses deux idoles et avance le groupe de Clara vers le centre.
Je prends l'avantage en prenant les deux idoles de mon côté, et en envoyant Josep et Svetlana, les acrobates, prendre celle du milieu. Et j'enchaîne sur une grosse boulette. J'avance Bogdana pour tirer sur le Corrompu, la plaçant ainsi juste à portée de charge du Colosse qui vient la trucider sans pitié.

Les frère et sœur saltimbanques ont converti l'idole du centre. 

  Regardez bien Bogdana, c'est la dernière fois que vous la voyez...


Voyant le groupe de bourrins leur foncer dessus, je profite de la Rapidité élevée de Josep et Svetlana pour détruire l'idole du centre (ce qui empêchera Golbarg de me la reprendre) et grâce à leurs talents d'acrobate, ils se mettent à l'abri derrière l'épave violette.

Svetlana se fout bien de la tronche des fanatiques qui pensaient l'attraper. 


A gauche, le Colosse qui a scrabouillé Bogdana. A droite, on se sent bien con, l'idole a été détruite et la cible juteuse a disparu.
Toutefois, le groupe de Clara est bien placé pour me mettre la pression.

 J'ai toujours su que Golbarg aimait les films de gladiateurs.


Maelys, bien planquée, shoote Elenia. Mes deux tireuses sont hors jeu, et je me bats maintenant à 3 deux contre un.

Une ombre tueuse.


Le groupe de soeur Clara ne fait pas grand chose. Mais sa seule présence à cet endroit me fait royalement ch***. J'ai trois combattants sérieux, bien placés pour aller me casser la figure si j'avance.
Je pourrais les carboniser sur place en leur collant potentiellement 4 brûlures chacun... sauf que non, y a ce foutu Corrompu qui serait très content d'avoir un si gros boost gratuit, tout en protégeant ses copains. Je rage.

Le Corrompu de Golbarg est très beau, mais je ne peux plus le voir. >___< 


Golbarg et moi avons le même nombre d'idoles sous notre contrôle, mais le bougre mène au score grâce aux deux combattants qu'il m'a éliminés. Si je ne bouge pas, je suis sûr de perdre. D'ailleurs, même en bougeant je vois mal comment gagner.
L'ami Golbarg enfonce le clou en envoyant son corrompu sur mon idole de droite. Yuri le blesse en lui tirant dessus, mais sans parvenir à l'éliminer. Il a donc maintenant 3 idoles et moi une seule. Je subis depuis le début de la partie. Ca ne s'annonce pas bien du tout.


Je choisis donc de tenter le tout pour le tout histoire de minimiser l'écart de score. Je décide donc de mettre la pression à gauche sur Maelys et son homme Objet.

Ma petite Maelys, tu vas pas faire la maligne pendant encore longtemps. 


C'est Josep et Svetlana qui s'y collent. Je les place de façon à pouvoir aller charger l'homme Objet ce qui leur permettrait en même temps de contacter Maelys (ouais, moi aussi je peux être filou parfois).

La danse hypnotique commence. 


Yuri les couvre, en se plaçant à couvert, prêt à tirer si Golbarg m'offre une cible.

Yuri supervise les opérations. 


Et histoire de mettre la paquet, Sergueï se joint à la manœuvre. Et je balance mes premiers jets de flammes depuis le début de la partie !
L'Objet s'en sort indemne (si ça se trouve il a aimé ça) mais Maelys est blessée.

T'as fini de nous faire chier toi ? 


Josep et Svetlana achèvent Maelys, tandis que l'Objet s'enfuit.
Yuri barre la route vers la dernière idole qu'il me reste, et crible le Corrompu de couteaux, le faisant enfin mordre la poussière.

"Tu ne passeras paaaaaaas !" 

Le Corrompu prend part à un numéro de cirque... malgré lui...


L'Objet et le Colosse se sont mis hors de portée de Josep et Svetlana, mais j'ai plus utile à faire. Ils détruisent l'idole, ce qui me rapporte des points car elle est contrôlée par le Matriarcat.
Sergueï a quant à lui attiré l'attention du Supplice et de Sœur Clara, mais réussit à esquiver les attaques.

Sergueï esquive de toutes parts. 


 Contre toute attente Sergueï a tenu le coup, et il attaque donc Clara... et la tue d'un coup bien placé dans la tête !

Soeur Clara éliminée, les esclaves sont livrés à eux-même. 


La situation en fin de partie (avec les morts sur le côté gauche).
J'ai perdu deux combattants et en ai éliminé trois. Golbarg a les deux idoles de droite, moi j'ai celle en bas à gauche. Les deux autres ont été détruites par Josep et Svetlana.



J'ai subi les trois premiers tours, en raison d'une compo bien pénible pour la mienne, d'un placement pourri (j'aurais du inverser mes deux groupes) et d'une grosse erreur de placement de Bogdana au tour 1.
Ajoutons à ça un Golbarg qui a bien joué, faisant bon usage des synergies entre ses combattants et jouant la prudence, j'ai bien galéré.

J'ai réussi à contrebalancer un peu les choses sur les deux derniers tours, histoire de pas finir trop ridicule. Je félicite donc Golbarg pour m'avoir mis la misère, quand celui-ci m'interrompt et me dit "non mais en fait tu as gagné".
Je lui fais des yeux ronds comme des billes, on recompte bien les points, et je gagne effectivement de 5 petits points, de mémoire 135 points à 130.


Une bonne partie qui m'a bien fait cogiter, et qui a basculé sur le dernier tour. Bravo à Golbarg, qui a mené pratiquement du début à la fin, tu méritais de la gagner celle-là !

jeudi 27 août 2015

Eden : la Baraque à (i)frit(e) !

On va voir qui suit.

Qui ici se souvient de mon article sur la peinture de mon Ifrit Askari ?
Qui se souvient du jeu de mot pourri (et donc très drôle) soufflé par le copain Li Xa ?

Eh bien figurez vous que ça a fait marrer au moins une personne (en dehors de Li Xa et de moi-même, donc) à tel point que cette personne, Servo-Crâne, a réalisé un décor de baraque à frites. C'est là, pour les curieux.

Et c'est GENIAL. Alors avec sa bénédiction j'ai fait ma propre version de la baraque à frite post-apo, la Barak à Ifrit ! Voilà donc Al Barakaifrit', enfin ce qu'il en reste, parce que visiblement les règles sanitaires ne sont plus observées depuis un bail...


Me voici donc avec un décor "couleur locale" (NPDC represent, yo !) qui sera parfait pour Eden et pour Kolaps.
Merci Servo-Crâne et Li Xa.

lundi 24 août 2015

Kolaps : Hell Awaits, premier test chez les Nerviens

Dernièrement, nous avons eu le plaisir de recevoir la visite de David, le papa de Kolaps, chez les Nerviens.
Celui-ci étant de passage dans notre belle région, il nous a fait l'amabilité de venir nous faire une démonstration de la nouvelle version de son jeu, Kolaps : Hell Awaits.



Nous faisons deux camps pour la démo. Nos adversaires décident de jouer les Vampires, nous jouerons donc l'APC, une milice privée armée, bossant pour le compte de Neofficin, géant pharmaceutique aux pratiques douteuses.

Je posterai un peu plus tard un "Zoom sur" Kolaps, détaillant un peu les factions et la façon dont tourne le jeu. Pour cette fois, je me contenterai d'un résumé illustré de la partie.


Un container de Neofficin contenant des échantillons de grande valeur se trouve dans la zone dévastée de Strasbourg et son contenu a été éparpillé parmi les décombres. Neofficin a donc mandaté une équipe pour aller récupérer les fioles.
Hélas, un groupe de Vampires chassait dans le secteur.

Le hasard faisant bien les choses, David est également le créateur des nappes de jeu BattleFlag dont j'ai parlé précédemment, et a profité de sa venue pour nous livrer nos nappes. On a donc pu en utiliser une directement, sortie du carton. Pouf, d'une pierre deux coups :

Au bout de la rue un hurlement annonce l'arrivée d'un groupe de Vampires. L'APC se sépare en deux groupes, celui de droite se place à couvert de façon à avoir un angle de tir dégagé vers les caisses, tandis que le groupe de gauche, armé de fusils à pompe et de grenades ira fouiller les décombres.



A peine débarqués de leur transport tactique, les miliciens sont assourdis par une plainte déchirante.

Les vampires, très agiles, progressent à toute vitesse sur le flanc droit des APC.
L'un deux escalade l'épave d'un vieux taxi, d'où il semble diriger ses congénères. 


Le lieutenant prend position au sommet du container, afin de jauger de la situation.
Et elle n'est pas bonne, très vite il se fait encercler et mettre en pièces par trois Vampires.


De l'autre côté, les APC vont fouiller les caisses les plus proches de l'ancien immeuble, mais sans succès. Le Commando fonce donc vers le centre, pour fouiller une autre pile susceptible de contenir les échantillons recherchés.


Le Vampire Hurleur le prend alors pour cible. Les ondes ultrasoniques vrillent le crâne du Commando et le sang jaillit de ses yeux et de ses narines, tandis qu'il s'écroule au sol.


Le Boss prend les choses en main. Il fonce vers les caisses et lâche une décharge de plomb dans la face d'un Vampire. Cela ne suffira pas à le tuer, mais le fera reculer de quelques mètres sous l'impact. La voie est libre pour fouiller... mais toujours rien.


Le flanc droit ayant été entièrement décimé par le trio de vampires, il ne reste que le Sergent et la recrue pour mener à bien la mission. Tous deux se dirigent vers le dernier amoncellement de caisses, mais ils se font intercepter en chemin.


Personne n'entendra plus parler de l'équipe JSHM-2.
Les échantillons sont officiellement déclarés perdus.
Neofficin prie pour que personne ne découvre jamais le contenu du container.


En résumé, encore une fois je reviendrai sur le système de jeu plus en détails dans un autre article, une bonne partie qui augure du bon concernant ce jeu. Les règles sont très courtes, mais permettent de couvrir tout un tas de situations. De ce qu'on a pu voir, les factions ont un style de jeu bien marqué.
Evidemment, tenant avec l'ami Syntaxerror, on a fait une partie de folie niveau jets de dés et tirages de cartes, surtout qu'on avait mis en face de nous les chatards du club (quelle idée ^^ ). Manquait juste Esprit avec nous, et ça aurait été parfait. Haha.


Je dis un grand merci à David pour sa démo, sa bonne humeur, et s'être foutu "mais pas trop" de nos jets de dés absolument moisis défiants toutes statistiques. Je pense que ça a plu aux copains, en tout cas moi j'ai bien hâte de tester mon Chrisme.

Et puisque je parle de mon Chrisme, voilà des photos "en situation" de ma bande face aux Damnés, qui sont les deux autres factions disponibles pour le moment. Une cinquième est en cours de développement, et pour avoir vu les concepts, je suis assez impatient d'en avoir à peindre.

Nicolescu va couper ce qu'il reste de tête à cette damnée. 

Père Grigore parviendra-t-il à bannir cette abomination avant d'être broyer par la sphère d'acier qui fonce vers lui ? 

Face à un ennemi redoutable, Hélion feinte avant de frapper. 

samedi 22 août 2015

Ressources : Affiches, panneaux, journaux, prospectus et autres.

Lorsque j'ai peint mes figs pour Zombicide, j'ai agrémenté les socles de divers journaux, prospectus et tracts d'information à la population.

Exemple de socles avec des journaux sur deux de mes survivants pour Zombicide.

J'avais pour ce faire récupéré des fichiers que d'autres avaient postés sur leurs blogs ou sur des forums (notamment Gurutz et Poule75, merci à eux), que j'ai imprimés, passés à grands coups de lavis, avant de les découper, de les tremper dans de la PVA diluée et de les mettre en forme.
Et depuis, j'ai régulièrement eu la question de comment j'avais fait, et de si je pouvais partager les fichiers.
De la même façon, je suis moi-même tombé sur des figurines ou des décors de gens, incluant des affiches, des panneaux ou autre, et j'ai demandé si je pouvais avoir les fichiers. Et encore plus rigolo, j'ai vu des gens passer à d'autres des fichiers que moi-même je leur avais fournis.

Un décor avec des affiches, par mon ami Esprit.


Bref, je me suis dit que ça serait une bonne idée que quelqu'un centralise un peu tout ça et le mette à disposition, pour que chacun puisse récupérer ce qui l'intéresse. Et comme j'avais un peu de temps, je m'y suis collé. Voilà donc divers fichiers pdf et images, que vous pouvez télécharger, imprimer et coller partout où ça vous chante.
J'essaie de donner les sources quand je m'en souviens. Si vous êtes l'auteur d'un fichier, n'hésitez pas à me le signaler. Si vous ne voulez pas que j'héberge votre fichier, pas de soucis je le retire. Et à l'inverse si vous en avez d'autres vous pouvez me les envoyer.
N'hésitez pas à partager, c'est fait pour.


On commence par des panneaux de signalisation :




Puis des affiches :




Celles-ci viennent de  Veerminar, merci à lui.



Celles-ci viennent du WarFo, merci Crilest.


Des affiches pour Eden :

Celles-là sont de Paritazi.



Des tapis par DV8 :



Des affiches de Gitsplitta du forum DakkaDakka :

Des affiches de la NASA :



Des affiches Steampunk de chez Microart Studio :



Des pdf de journaux, prospectus, canettes :






Trois fichiers PDF fournis par DV8. Vous pouvez trouver les images à l'unité (et d'autres), si vous voulez les utiliser pour de grands panneaux d'affichages par exemple sur son Drive.
De la signalétique industrielle :



Des écrans de toutes sortes :



Des affiches de l'univers de Fallout :