mercredi 22 mars 2017

Eden : Peinture du Masakh Askari

Allez, aujourd'hui on envoie du lourd !


Ce matin, je vous présente ma version de la dernière sortie pour les Askaris : le Masakh !
Et on ne fait pas dans la demi-mesure, puisque cette belle bête est la seconde référence à sortir sur un socle de 50 mm, après la Fusetsu pour l'ISC. C'est la première sortie Askari depuis un bon moment, alors vous imaginez bien que j'ai sauté dessus sans hésiter.

La figurine en impose, avec ses six centimètres de haut. Un vrai colosse.

La figurine studio, peinte par Sébastien Lavigne.

La figurine me plaisait, mais j'avais envie de la personnaliser un peu. Et coup de bol, dans mes tiroirs j'ai trouvé le bitz parfait. L'Ifrit, un autre combattant Askari, est en effet vendu avec têtes et mains alternatives. Du coup, quand j'avais assemblé le mien, j'avais choisi la tête qui me faisait penser à un poisson abyssal :

Ma version de l'Ifrit.

Mais il y a également une tête cornue, aveugle, avec des plaques d'armures rivetées à même le crâne que je trouve assez géniale :

La version studio de l'Ifrit cornu.

Cette tête étant assez imposante, je n'avais pas encore eu l'occasion de l'utiliser. La sortie de ce géant était donc l'occasion de la ressortir et de voir ce que ça donnerait. Et j'ai adoré le style que ça donnait au Masakh.
Tant que j'y étais, j'ai remplacé la main tenant les trophées par la main griffue de l'Ifrit.

Niveau peinture, je suis parti sur une peau verte, comme pour tous mes Askaris, même s'ils ont chacun leur teinte propre. Les pièces d'armures sont en métaux aux reflets bleus et violets, les implants luisent d'une lueur turquoise, et les plaies sont rosées, afin de coller au reste de ma bande. J'ai essayé de bosser mes contrastes sur la globalité de la figurine, pour appliquer les conseils de Vargounet. Le Masakh présente de grandes zones de peau, c'est super agréable à peindre, bien que très long, et j'ai beaucoup joué sur les nuances pour avoir des tons riches, des nuances, j'ai comme à mon habitude inclus des effets de textures.

Place aux images, vous pouvez cliquer dessus pour les voir en grand et apprécier tous les détails :











Et je conclus cet article en vous glissant deux mots sur un projet qui me tient à coeur. J'ai travaillé sur un supplément pour Eden, qui sera lancé début avril via une campagne Kickstarter. Je vous en dirai plus prochainement, en attendant restez à l'écoute !


lundi 13 mars 2017

Fury : le Warhamster !



Ca y est !
Enfin le voila, le fameux cavalier rouge sur hamster de guerre. Le "Warhamster", en clin d'oeil à un jeu bien connu venu de l'autre côté de la Manche... oui, ça me fait bien marrer ! Il faut savoir que si j'ai acheté un starter Fury à l'époque, et si j'ai pris les Gobelins sans hésiter une seule seconde, c'est parce que j'avais eu Whispe, le créateur du jeu, au téléphone lors de la préparation d'un W-Day. Une fois passées les discussions pratiques, on avait papoté de tout, de rien, de jeux et notamment du sien. Fury, donc.



Un jeu d'escarmouche (cool) dans un univers complètement barré (re-cool) avec des figs originales et pleines d'originalité (re-re-cool).
Et voilà que Whispe m'explique qu'il a prévu, à moyen terme, de sortir des unités lourdes pour chaque faction. Dont un putain de Hamster de guerre pour les Gobelins.

Un Hamster.
De guerre.

Ca me parlait autant que le concept d'escargot de course !

Qui s'en rappelle ?


J'ai dit "banco", et au W-Day j'ai apporté trois piécettes d'or au Whispe, et je suis reparti avec ma boite pleine de résine qui sent bon. Dedans, y avait le starter RSSG. J'ai A-DO-RÉ les peindre.

Mon Starter de la RSSG.

Les temps passe, et Whispe lance l'année dernière un Kicstarter pour développer sa gamme. Dans ce projet, les fameuses armes lourdes, et le Hamster. Entre temps, le concept avait été révélé, alors quand le KS a pointé le bout de son nez j'ai dégainé ma carte bleue direct, et zou.
Mon précieux.


Le concept du War-Hamster, par Stéphane Louis.


Et quelques mois après le KS, j'ai fini par recevoir mes figs. J'ai mis le temps parce que j'ai été pas mal pris dernièrement, mais petit à petit ça avance. J'ai déjà présenté ici mes peintures du Sniper ainsi que de Gobderuine l'arme G.

Je me suis gardé le Hamster pour la fin. En récompense. Bon, et parce que je ne savais pas comment peindre le hamster en lui-même, aussi, soyons francs. La figurine est sculptée par Luc Trichet, et comme tout le reste de la faction, le cavalier a une vraie tête de vainqueur. Je radote, mais j'adore ces Gobelins, ils ont vraiment des tronches super expressives.

Côté schéma, je continue sur ma lancée pour le cavalier, avec mon bleu désaturé pour l'uniforme, une chemise blanche, des cuirs jaunes et des détails rouges pour rehausser le tout. Pour la monture, ça a été plus compliqué. J'ai passé du temps sur Google images, à regarder des images de hamster (oui, notre passion nous fait parfois faire des choses inattendues...). Et puis la solution s'est imposée d'elle même. Il existe une variété de hamsters appelés "hamsters russes". Il n'y avait plus débat. Go pour le "hamster russe".

Et quelques heures de barbouillage plus tard, voilà le résultat.










Avec lui, je crois que j'ai toute la gamme des Gobelins de peinte. Reste à trouver une date et aller foutre sur la tronche des Orques de mon copain Syntaxerror !



jeudi 2 mars 2017

Les Happy Factory Days #1



Le week-end des 18 et 19 févriers se sont déroulés les premiers Happy Factory Days, organisés par Happy Games Factory, l'éditeur d'Eden (un jeu qu'il est bien, voir ici pourquoi).

J'y étais invité par la Team, puisque les joueurs ne participant pas à la finale allaient pouvoir tester en avant-première Burn Out, le nouveau mode de jeu pour Eden que je développe depuis quelques mois. Et comme il fallait que quelqu'un explique les règles... Mohand était bien forcé de me faire venir. Haha. Je m'y suis donc rendu en compagnie de Kalamical, mon Padawan depuis l'été dernier.

Je reviendrai plus tard sur ce qu'est Burn Out. Pour cette avant première, j'étais épaulé par Gregauryc qui est encore plus passionné d'Eden que moi, et qui s'est occupé de la mise en page de mes règles. Un énorme merci à lui, parce que notre week-end n'a pas été de tout repos.
En effet, les règles n'ayant pas été publiées ni diffusées auparavant, il nous a fallu présenter aux joueurs en quoi elles consistaient, ainsi qu'expliquer les scénarios joués sur chacune des tables. Or, il y avait du monde... beaucoup de monde. En toute honnêteté, pour deux animateurs et le nombre de tables qu'on avait, il y avait trop de monde. Je pense que la team elle-même a été surprise par l'affluence. Mais c'est tant mieux, ça prouve que le jeu est dynamique est attractif.

On a attendu que les finalistes partent régler leurs comptes pour démarrer, en se disant qu'une fois la trentaine de personnes concernées parties s'installer, on y verrait plus clair. Ben non. Moi j'ai pas vu la différence. Je ne sais pas combien on était, mais la salle était bien remplie !
On a improvisé en installant des tables supplémentaires et en augmentant le nombre de tables multijoueurs, pour faire jouer le plus de monde possible, mais soyons francs c'était un peu le bordel et la présentation du système s'est faite dans la douleur. A la fin de la première partie, je me suis dit que si tout le week-end se passait comme ça, Gregauryc et moi on allait finir dans le même état que Ma : les tempes grises, la voix rauque et les genoux en vrac.

Ma, la groupie de Pokpok !

Mais la communauté est quand même super cool, parce qu'au fur et à mesure qu'ils finissaient leurs parties, on a vu des joueurs expliquer les règles aux autres. Et ça, c'était génial !

Retour en images sur ce week-end de dingues.
Et tiens, en parlant de Dingues, Peter Punk de la chaîne des Dingues de Jeux (si vous ne connaissez pas allez voir c'est énorme ce qu'ils font) était présent avec ses fils et inénarrable Momo. Ils avaient apporté avec eux leurs tables de jeu. Je pense que tous ceux qui ont eu la chance de jouer dessus auront apprécié.

La table Babylon 93, sur plusieurs niveaux :







La table Zone 51, qui a je crois été inaugurée durant l'événement :




Et la table Bunker, qui a accueilli tout le week-end des Anges de Dante :


C'est beau, c'est normal c'est du Vargounet.





Je ne sais pas si la partie se passe bien pour lui, mais Vargounet est content d'être là. 



Gregauryc, encore lui, proposait pour sa part une incursion dans Cicero City avec deux tables urbaines.








On a aussi pu jouer sur la table à thème Horde de Hutif :



Ca met dans l'ambiance, non ?

Le confort, ça tient à pas grand chose. Un bon canapé, une télé dernier cri
et de la bouffe à portée de main.



Enfin, votre serviteur proposait une table représentant l'intérieur d'un LAB, dont tous les décors étaient imprimés en 3D :





Et ma table Marécage, qui est celle ayant servi pour le développement de Burn Out :






Bref, il y avait des tables dans tous les coins, et tout un tas de joueurs autour.





J'explique les règles pour la mille sept centième fois de la journée. Héhé.

Hutif est venue avec une jolie bande de Hordeux, à la palette restreinte mais très efficace.







Kalamical, mon Padawan, et Smashybob se foutent sur la tronche à l'heure du déjeuner.

La Belgique en force. Money Time affronte Enguerilla.
Je sais maintenant qui a laissé des grosses traces de doigts sur la surface brillante de ma table...


Gregauryc aux commandes.

Un record a d'ailleurs été battu, avec la partie multijoueur la plus longue de l'histoire d'Eden. Un grand moment apocalyptique, avec une équipe d'enfer. Ca a pas beaucoup joué, mais ça a bien rigolé... n'est-ce pas Gurdil ? Faut dire, avec Aldhyr c'est dur de rester sérieux.


"Je vais faire disparaître cette emmerdeuse !"



Il y avait même une buvette. Et Seb Lavigne - un des peintres officiels de la gamme - s'en réjouit.



Il faut dire qu'on était bien accueillis :


Bravo et merci à toute l'équipe qui a oeuvré au bar et à la cuisine !


Un truc super sympa, on pouvait voir l'intégralité des figs studio dans les vitrines. Pour les amateurs de peinture, c'est un régal de pouvoir observer tout ça en vrai. C'est d'ailleurs ce qui m'avait fait craquer pour Eden, quand j'ai découvert le jeu au W-Day.






Evidemment, la team tenait un stand sur lequel on pouvait acheter à peu prêt tout ce qu'on voulait. Ici RUST tient la boutique.



Heureusement, RUST a bénéficié de renforts !


Les HF Days, c'était aussi la finale. Une bonne vingtaine de joueurs qui s'affrontaient pour savoir qui serait le meilleur joueur pour cette année.

Pokpok, qui joue debout !

Le Compteur et Bwaaaaane.

Le Compteur et Bwaaaaane. Encore.

Photo "Inception" avec Gierulf, sous le regard de Narvalo.

Wodan en pleine réflexion.

Norks, venu représenter la République du Belgistan.

Kataklysm et Milokhovar.


Une table était également consacrée aux démos. Plusieurs intervenant s'y sont succédé pour des démonstrations de peinture, de sculpture, d'aérographe. Toutes ces démos étaient retransmises en direct sur un écran géant. Evidemment, je n'ai absolument rien suivi, tout occupé que j'étais sur les tables de Burn Out.



Ici Mohand, qui peint un damier sur une bannière.




Séb Lavigne, de Dark Iron Studio, a peint Alouka qui est l'une des dernières sorties pour les Anges de Dante.



Gautier Giroud, Graphigaut, en démo de sculpture. Il est passé me dire bonjour ensuite, ça m'a fait super plaisir.



Sur la table des démos, on trouvait la vitrine avec les entrées pour le concours de peinture des Vladd'or. J'y avais posé des figs dans chaque catégorie.







Le week-end touche à sa fin, et la remise des prix se prépare. RUST installe les lots et les trophées.

Nithog avait mis un gilet fluo pour que sa femme puisse le repérer sur les photos. Madame Nithog, je confirme que Nithog a été présent tout le week-end. Il a été presque sage. 


La finale est finie, les joueurs bavardent en attendant les résultats.

Jugger, LE maître ès règles d'Eden.

Du coup, Jugger vient me demander les résultats du Off. Sauf que deux parties sont encore en cours. Alors on a tiré au sort les gagnants !

Mais non, en fait le Off n'était pas un tournoi à proprement parler. Les joueurs gagnaient des insignes en jouant des parties et en relevant des défis. Le fait que ces parties étaient encore en cours n'a pas eu d'influence sur le classement.



Débute alors la remise des prix. Je passe sur le classement complet, le point le plus important étant que Pokpok remporte la victoire avec sa ménagerie Joker. J'avais parié sur lui, Pokpok c'est celui qui m'a fait ma première démo d'Eden.


Pokpok, best of zeu weurld 2016, avec ses groupies.

Mohand et Peter Punk, le Dingue de jeux.







Et on termine sur les Vladd'or. Mohand appelle Seb Lavigne, les résultats seront affichés sur l'écran, avec les photos et tout...





Mais y a comme un soucis technique. Rien ne s'affiche.

Un petit moment de flottement qui fait bien marrer Sleyo !


Du coup Mohand improvise, et pendant que ses esclaves se font fouetter en coulisses, il remercie l'équipe, les animateurs, les joueurs, bref, il remercie à peu près tout le monde.






Et puis ça y est, on peut enfin découvrir le classement des Vladd'or. Chaque participant repart avec une fiche commentant ses entrées, avec les points forts et les points à travailler. Super sympa.
Je mets le classement plus bas.
Il y avait beaucoup de très jolies entrées, et quand on sait que la plupart sont des figs "de jeu", je pense qu'on peut être fier d'avoir un tel niveau de barbouille. Les pitous peint, c'est la base de notre passion.
Mon pote Vargounet repart avec un Vladd'argent pour Altalun et un Vladd'or pour Eve et un autre pour Hécate. Pokpok choppe un Vladdebronze avec une conversion absolument géniale de Grusha et Fifi, la hyène têtard moi je suis fan.
Quant à moi, je prends un Vladdebronze en 40mm avec mon Ifrit, et un Vladd'argent en Bande grâce à mon Convoi mutant. Je suis ravi, bien évidemment.

Vargounet reçoit un Vladd'argent pour son Altalun de toute beauté. 
Une de ses figs que je préfère à ce jour.

Milokhovar, Vargounet et Poppits, primés dans la catégorie 30 mm.



Wodan qui me souffle le Vladd'or avec ses Jokers.

On demande à Mo de décrypter pour nous les commentaires sur la fiche
de Vargounet, y a un passage qui semble être écrit en Nephilim.

Vargounet semble sceptique sur la traduction. Haha !

Sur le week-end, j'ai du m'asseoir cinq minutes.
Ici je cause impression 3D avec Gurdil.



Bref, un super week-end. Merci à Mo pour l'invitation. A Kalamical de m'avoir accompagné, et d'avoir piqué mon appareil photo (cet article est là aussi grâce à lui). Aux joueurs pour leurs retours. A Gregauryc parce qu'il est trop cool. A Vargounet parce qu'il est tout aussi cool. A Pokpok, parce que Pokpok. A Wodan pour ses compliments. A Peter Punk pour ses vidéos. Au jury de peinture. A toute l'équipe qui a rendu ce week-end possible. Et à tous ceux avec qui j'ai discuté durant ces deux jours, je ne fais pas la liste mais vous vous reconnaîtrez.

Je termine avec les photos des Vladd'or. Je montre ici les trois podiums et mes entrées, la totalité des photos peut-être trouvée ici.