jeudi 9 novembre 2017

Open Eden de Belgique - 28/29 10 2017



Nos voisins et amis du Belgistan organisaient fin Octobre le premier Open de Belgique d'Eden, dans la belle ville de Mons. En raison d'un emploi du temps flou et changeant ces derniers temps, je ne m'étais pas inscrit, à regret.
Alors quand un participant s'est désisté au dernier moment, j'ai sauté sur l'occasion pour rejoindre la joyeuse troupe.

L'Open servant en même temps de Bétatest public pour les erratas, j'ai incité MoneyTime à jouer l'Elkelb, que j'ai joué moi-même, car son profil est encore sujet à débats. Money a complété la compo avec Aïcha et le Masakh, j'ai donc choisi de jouer quelque chose de différent en prenant Ghazi (qui fait aussi partie des erratas) et le Guerrier.
Comme je prêtais mon Elkelb à MoneyTime, j'ai utilisé pour ma bande la panthère exclusive. Comme elle n'a pas de profil officiel, peu de risques de confondre. Et puis la fig colle bien au profil de l'Elkelb je trouve.

Elkelb, Ghazi, Guerrier


Clairement, on a ici une liste de poètes. L'idée est simple : l'Elkelb s'enrage à la fin de chaque tour. On peut accélérer cet enragement en faisant mourir des combattants à proximité. Sauf qu'en Askaris trois figs, on n'a pas grand monde à sacrifier, du coup la solution c'est de saigner ses ennemis. Ca tombe bien, aller cogner sur l'adversaire j'adore ça, et le Guerrier, Ghazi et l'Elkelb sont taillés pour ça.


Comme pour l'Open du Nord, j'étais en compagnie de Kalamical qui a eu la gentillesse de jouer le chauffeur. Direction le plat pays, place Nervienne, avant de chercher à pied la boutique Le Hasard Ludique. Bon, sans le gentille dame à qui on a demandé notre chemin, Kalamical nous aurait perdus dans la mauvaise direction... je pense qu'on allait à Namur à pied ! Mais Kala était sûr. Sûr de sûr. Une histoire d'instinct scout, de sens du vent et je ne sais quoi. Haha.


Une fois arrivés on retrouve plein de têtes connues, et on découvre les autres. Le tournoi a fait le plein, puisque nous sommes 26 joueurs ! La réputation des Belges a attiré le chaland. A peine arrivé, je suis réquisitionné pour installer mes décors sur les tables. Tout le monde est là, les tables sont prêtes, les hostilités peuvent commencer.

Et moi, je rigole dès le début...


Ronde 1 :

Le tirage au sort désigne mon adversaire, et le hasard désigne...



Vorak ! Punaise, je vais en Belgique, bim je tombe sur ce sombre individu. Excellent. Vorak joue Khans, une faction que je connais peu. Il est premier joueur et choisit une mission secrète. Du coup, comme je ne sais absolument pas ce que ça peut me faire, je choisis une mission de poutre un peu par défaut et sors la Contagion.



Altalun vit dans une poubelle !

Le Guerrier promène son chat.

Et Ghazi supervise les opérations.


Je ne suis pas persuadé que ça soit un bon choix, le but de la Contagion étant de tuer ses ennemis le plus tard possible dans la partie, on cherche en général à esquinter l'autre, pour lui mettre le coup de grâce sur la fin. Sauf que les Khans, quand on les grignote un peu, ils deviennent plus forts ! Bon ben on verra ce que ça peut donner.

Je pose un pion Contagion sur Altalun et un autre sur Kubilaï, qui sont à mon avis les plus simples à aller chercher. Vorak avance Alagh au centre, garde Kushi et Kubilaï un peu en retrait, et fait avancer Altalun sur ma droite. Pour ma part, je verrouille le centre avec Ghazi et je place le guerrier à proximité d'Altalun pour l'attraper au tour suivant, l'Elkelb suit de près pour prendre la Rage quand le sang coulera.

Et pour couler, ça a coulé. Je choisis de sacrifier tout de suite Altalun pour rétablir l'équilibre numérique, et de laisser les pions Contagion se multiplier sur Kushi et Kubilaï. J'active donc mon Guerrier, qui engage Altalun. Le Guerrier, c'est Monsieur-pan-dans-ta-face un peu. Sur un bon jet, je peux espérer mettre Altalun à un PC de la mort et l'achever tranquille avec un choc. Ou le tuer en deux baffes. Sauf que...


Mon premier jet de dés du tournoi... bien d'autres suivront.


J'engage, je tape en premier. Et RIEN. Pas une blessure. Altalun riposte, le Guerrier en prend 3 dans les pieds. Youpi. Ca craint. Tant pis, je vais l'entamer et l'Elkelb l'achèvera. Sauf que mon deuxième jet est pareil. Et Altalun me re-claque 3 blessures dans les pieds. Bye-bye Guerrier.

A partir de là, je suis à deux contre quatre, Vorak n'a pas pris une seule blessure. Autant dire que ça va être... compliqué. Lot de consolation, l'Elkelb gagne quand même le pion Rage que j'espérais, juste qu'il ne vient pas du sang que j'aurais voulu. Je n'ai pas le choix, l'Elkelb engage à son tour Altalun qui tentait de se faire la malle, et l'explose. Bon, toujours ça de pris ! Surtout que ça fait encore un pion Rage.


La panthère vient de croquer Altalun, et part chercher quelqu'un d'autre à réduire en pâtée.


La suite de la partie se fait tout en finesse. Ghazi ralentit Alagh tant que possible, et fait sa fête à Kushi qui se planque là-bas derrière, non sans prendre de sales blessures. Kubilaï vient donc tuer Ghazi, avec des jets défiant toute concurrence. L'Elkelb continue de se gaver de Rage. Un petit engagement à 12 de CBT pulvérise sans trop de difficulté Kubilaï. C'est alors au tour d'Alagh de tuer l'Elkelb tour 4, mettant ainsi fin à un grand moment de tendresse.




Au final, mon choix de mission n'était pas génial, mais pas si pourri non plus. Si j'avais su gérer Altalun sans perdre mon Guerrier, on aurait lutté à 3 contre 3. Ici, à 2 contre 4 c'est forcément compliqué, et pour pouvoir marquer des points j'ai du tuer rapidement les porteurs de pions Contagion, puisque sur le long terme je ne partais pas gagnant. Du coup, je m'empêchais de scorer plus, mais avec Alagh en pleine forme je pouvais difficilement jouer autrement.

Vorak jouait un Traître sur Alagh - ouf, le seul à ne pas mourir - et gagne 100 à 80. Première partie, première défaite. On a bien rigolé, j'aurais juste aimé avoir plus de réussite avec mon Guerrier, pour une partie un peu plus serrée.


Ronde 2 :

Je rencontre ensuite Fey et ses Anges de Dante. En voyant sa liste, je grimace, il joue Eve et Hécate, deux profils que je déteste car je les trouve inintéressants au possible à affronter. J'en avais déjà débattu sur le forum lorsque l'on parlait des bétatests, Eve est assez ignoble contre les Askaris.
Mais soit, on est là pour jouer, alors je tente quand même un truc.



Eve m'interdit purement et simplement de jouer objectifs, de par sa capacité à me borner une fig. J'en ai trois, je vous laisse compter ce que ça donne quand l'une d'elle ne peut pas prendre les objos... Fey joue premier et choisit de jouer les Artefacts. En face, je n'ai pas 50 solutions, parce que cette fameuse Eve, elle est aussi virtuellement intuable pour moi à cause de son Innocence perdue. Donc je dois partir sur de la poutre, en me privant d'emblée de 30 points. Mouais. Je tente un Traître sur mon Guerrier, en me disant que si je tue tout le monde sauf Eve et que je l'empêche d'avoir plus de 2 Artefacts à la fois, je gagne de 5 points. En gros, je gagne de justesse si tout se passe bien pour moi. Réjouissant.



Fey ramasse deux objos, celui de son côté avec Nybbas puis celui du centre avec Eve, qui se paye même le luxe de retourner dans sa zone grâce au dérapage. Mouais. Je me place pour aller taper, de toutes manières mes seules chances sont de raser tout le monde en face, Eve exceptée.
Donc je tente. Ghazi se jette dans la mêlée, copie la folie sanguinaire de Furfur et broie Fenrir d'une seule attaque. Je reste en position, avec deux PA pour me défendre si les autres avaient des envies de venir en découdre.




La violence du coup projette le sang de Fenrir au sol !


Nybbas passe Ghazi en état blessé dans le torse, Hécate sort, lui tire dans la tête, le tue, et retourne se planquer derrière Eve.



A partir de là, la partie est pliée. J'ai Eve qui bouche le passage, avec en face le Guerrier et l'Elkelb qui ne peuvent rien lui faire à cause de son Innocence perdue. Le reste est planqué derrière. On est tour deux, je ne peux rien faire pour gagner. Du coup, je râle. Je déteste ça (désolé Fey), mais j'ai râlé. Parce que je me suis fait chier.

Alors comme je suis joueur, on a continué la partie. J'ai fait le tour, avec mes deux tapeurs, pour aller chercher les gens derrière. Et je les ai tous démontés un par un. Sauf que ça a libéré le passage pour Hécate, installée tranquillou sur le porte bagage d'Eve qui l'a déposée sur le dernier objo. Hécate l'a ramassé et s'est barrée de 20 cm très très loin de moi. Eve plus Hécate à l'abri avec un objo chacun, c'est 60 points d'assurés pour lui à partir de là, et 45 que je n'aurai jamais. Et comme j'ai bien poutré, mon Guerrier n'est même pas mort, du coup j'ai pas mis ses points de Traître.

Je m'accroche pour gratter des points, en envoyant le Guerrier au combat.


L'Elkelb le rejoint pour achever le travail.


Bilan je perds 100 à 55. J'ai ramoné tout ce que j'ai attrapé, mais ce match-up est juste ingérable pour moi. Je n'ai jamais passé une seule partie agréable contre Eve, je déteste réellement ce profil. J'en suis à deux défaites, ça je m'en fiche, mais cette partie ma laisse un goût amer.


Ronde 3 :

La partie suivante va me redonner le sourire ! J'affronte enfin Quantrill, que je côtoie depuis un moment sur les forums, et que j'ai rencontré en juin mais sans l'affronter. Quantrill est un fou de la conversion, avec un style assez personnel que moi j'aime assez.

Odval en mode Baba Yaga !

Et Altalun en mode Barbie...


Encore du Khan donc, je continue à découvrir. Pour changer un peu de la poutre, je choisis de jouer les Artefacts. Avec ma mobilité c'est jouable, surtout qu'il n'est pas super nombreux. Quantrill contre avec une mission secrète.
Début de partie classique, je mise pour le forcer à commencer. Il joue la sécurité en avançant Odval vers l'Artefact central. De mon côté j'envoie l'Elkelb prendre le pion le plus proche, Ghazi celui du centre. Puis je passe le temps qu'il avance tout le reste, et avance en toute fin de tour mon Guerrier vers le troisième objectif, pour le ramasser au tour suivant.

Le Guerrier, idéalement placé pour chopper l'objo et se barrer.


Ca se présente bien cette affaire. Sauf que j'ai oublié que sous ses airs de grabataire, Odval a une Rap élevée. Du coup, la partie prend un tournant très étrange.
J'active le Guerrier et Quantrill m'interrompt avec Odval, qui provoque le Guerrier. Si je l'active, il est obligé d'aller engager Odval. Ce qui d'une me fait dépenser de précieux points d'action (surtout que j'ai tout la bande placée autour) et de deux m'éloigne de mon Artefact.

Odval tend un piège au Guerrier, avec l'aide de ses petits enfants.


Je choisis donc de réfréner mes envies de meurtres - je joue objos cette fois - et de ne pas activer mon Guerrier. Je place mes deux autres combattants en position pour venir le soutenir si Quantrill vient l'engager. Et je passe, encore et encore. Tour 4, Quantrill finit par lancer l'assaut. Je devine donc qu'il ne joue pas une mission de type Exploration mais plutôt de la poutre. J'éloigne donc mes deux porteurs d'objectifs et le laisse venir tuer mon Guerrier, qui se défendra vaillamment.

Quantrill jouait une cible prioritaire sur le Guerrier, et marque donc deux fois sa valeur soit 70 points. Il tente de venir attraper l'Elkelb en fin de partie avec Altalun, mais sans succès. Je remporte donc ma première victoire du tournoi 100 à 70.


Ronde 4 :

Pour la dernière partie de la journée, je retrouve mon copain Kalamical, avec qui j'ai l'habitude de jouer souvent. Et là, l'animal me sort une figurine pas peinte. Imaginez ! Mon padawan, qui sans scrupule aligne Leya à moitié finie.

Ca va se payer dans le sang !

Je mise pour être premier, et place l'évadé. Je sais que c'est une mission compliquée pour Kalamical, en amical j'évite de lui sortir systématiquement mais en tournoi il est une cible toute désignée avec ses cinq figurines. Et comme il a l'outrecuidance de m'en aligner une non peinte...
Kalamical joue une mission secrète en retour. S'il a retenu mes conseils, il joue de la poutre, probablement une Expédition punitive, ou une cible prioritaire.

Je place les décors de sorte à créer un canal étroit au centre. Kalamical se tape un délire et place chaque décor symétriquement aux miens. Je ne sais pas s'il a une idée précise en tête mais ça m'a fait rire. Je déploie Ghazi et le Guerrier en face de mon Evadé, l'Elkelb est un peu en retrait. Kalamical se déploie groupé en face.
Je place une Zone contaminée entre mes mutants et l'Evadé, je me place dedans à portée de rabattage, et j'attends les soeurs et leurs larbins de pied ferme.


On est bien là, les pieds dans l'eau.


Viendez vous batter !


Kalamical tente dans un premier temps de bloquer le passage de l'évadé, en plaçant ses combattants devant. Une sortie du Guerrier, qui envoie tout le monde valser avec un Choc, lui fait comprendre que ça n'est pas forcément une bonne solution.
Il vient m'engager, forcé d'entrer dans la Zone contaminée. Et il a la preuve par l'exemple d'une longue discussion qu'on a eu récemment sur Eden : il est vachement plus difficile de venir chercher un mec, que de l'attendre. Ici, je suis en plus aidé par la Zone contaminée (Kalamical paie des PS pour retirer tous les pions poison mais subit les ralentissements), et j'accueille ses combattants comme il se doit, en leur arrachant la tête et les bras.


Bouh ! Une fig pas peinte. Kalamical, c'est honteux !


Le Guerrier (encore lui !) finira par tomber sous les coups. En face, il ne reste que la pauvre Leya (pas peinte). Victoire 130 à 54.


Je termine donc la première journée avec deux victoires et deux défaites. Après une nuit agitée (ma fille ayant décidé que le dodo serait exceptionnellement optionnel), retour au magasin avec les yeux tout collés, et on attaque la seconde journée !


Ronde 5 :

Je fais la connaissance de Chaosium. Il joue Khans, que je ne connais toujours pas plus que ça, mais sa liste annonce la couleur. Trois figs, deux gros tapeurs et un soutien. Ca, ça me parle. Je sens qu'on va la jouer fine !
Chaosium joue Khojen, le plus gros profil Khan, qui vaut 50 points de poésie. J'hésite à jouer une cible prioritaire sur lui, mais c'est un peu quitte ou double. Du coup, je mise pour être premier joueur et je lui pose les tourelles. C'est une mission difficile à contrer avec seulement trois figs... j'en sais quelque chose. Chaosium choisit une mission secrète, que je pense deviner dès le début.




Trois figs chacun, tour 1 je mise donc pour le faire commencer, Chaosium confirme mon impression : il n'est pas venu pour enfiler des perles. Il fout Khojen en plein milieu du terrain, à proximité de la tourelle centrale. Ca pue le Traître cette affaire. C'est assez dissuasif aussi, je dois dire.
Bon, comme je n'ai aucun intérêt à aller taper dessus, je vais simplement allumer la Tourelle de mon côté avec l'Elkelb, puis celle du centre avec le Guerrier.

...Protocol engaged...
...Turret activated...


Ghazi s'activant en dernier il peut aller chercher la Tourelle la plus éloignée sans risque de représailles. Tour 1 j'ai donc mes 3 Tourelles d'allumées. Au tour suivant je joue une Retraite sur Ghazi et  je le place de sorte qu'il puisse engager Khojen, tout en étant assez loin pour que le géant ne puisse le taper qu'un fois si c'est lui qui venait le chercher.


Ghazi en embuscade.


Chaosium mise pour jouer le premier, en fait un engagement de Khojen sur Ghazi. Celui-ci est blessé dans les bras, mais pas assez pour être affaibli. Ghazi riposte et laisse Khojen à un PC de la mort.



Kushi est trop loin de Khojen pour le soigner, il se place donc au contact de la tourelle située de son côté pour la désactiver au tour suivant, puis il lance un apaisement sur le Guerrier.



Chaosium approche le Déchiqueteur de Ghazi histoire de le finir. Au tour suivant, je mise 3 PS pour être premier joueur. Ghazi copie le Choc et envoie valser Khojen dans le décor, le tuant propre et net. Bonne chose de faite.
En retour le Déchiqueteur tue Ghazi. Un partout. Mais pendant ce temps, mes Tourelles sont toujours activées et les points montent.



Comme je n'ai plus de Chef, Chaosium choisit qui jouera en premier et me force à commencer. Je sais qu'il va désactiver mes deux Tourelles et que je ne pourrai pas contrer les deux. Je place donc l'Elkelb contre celle du centre pour pouvoir la réactiver ensuite. Le Déchiqueteur vient désactiver la Tourelle centrale, qui tire sur l'Elkelb sans le toucher du fait de sa Rap élevée.

Ces deux là s'entendent comme chien et chat !




Kushi désactive la Tourelle qui tire donc sur le Guerrier, sans réussir non plus à le toucher. Le Guerrier engage Kushi, le tue, et rallume l'objectif.



Au dernier tour, il ne me reste qu'à rallumer la dernière Tourelle et ne perdre aucun de mes combattants restants.

Partie super sympa, toute en tendresse. Chaosium jouait effectivement un traître sur Khojen, bien vu de sa part puisque je n'avais pas tellement d'autres choix que d'essayer de le tuer. Je l'emporte 160 à 85.


Ronde 6 :

Didier59, on ne sait pas quoi mettre, on ne mise pas, il gagne le dé, je suis content, il joue une secrète, merde, je joue une expé punitive

Je joue ensuite avec Didier59. Il faut savoir que c'est contre Didier que j'ai joué ma première vraie partie d'Eden, lors d'un tournoi qu'il organisait. C'est grâce à lui et au très bon accueil que lui, son frère, le Compteur, Sulfuin et compagnie m'ont fait que j'ai vraiment accroché à ce jeu.
Bon, il faut aussi dire que ce premier tournoi, j'ai pris quatre monumentales branlées. J'avais donc ici l'occasion de peut-être prendre ma revanche sur celui qui m'a enseigné les bases du jeu !

Et pour ne rien gâcher, Didier est un bon peintre. Vous connaissez mon amour pour les jolis pitous.

Les Convoyeurs de Didier59.


On est contents de jouer ensemble, mais on est bien embêtés aussi. Moi parce que sa compo est solide avec du répondant, lui parce que la mienne est mobile et violente. Du coup, aucun de nous ne sait trop quoi jouer. Personne ne mise, et c'est Didier qui commence.
Chouette, je choisirai ma mission en fonction de la sienne. Sauf qu'il prend une secrète. Me voilà bien avancé... Dans le doute, vu qu'il a du monde, une compo défensive, je tente une expédition punitive.

Didier déploie tout le monde dans un coin. Et il passe, passe, passe. Du coup, je m'avance en centre de table pour préparer le tour suivant. Je me cale tout de même légèrement à gauche pour le dissuader de passer par là, histoire qu'il ne sorte pas trop vite de sa moitié de table.


Les jeunes, ça ne respecte rien !




Une fois que j'ai activé tout le monde, Didier fait courir tous ses combattants le long de son bord de table, vers ma droite. Il est dans sa moitié de table, c'est là que je dois frapper. Reste à trouver par quel bout l'attaquer. Un un contre un, je prends tout le monde sauf Herr Doktor, mais il se la joue groupée ! En plus, Didier me sort un Garde du corps. Dur.

Le plus vulnérable est Georg, hors de portée de ses camarades. J'envoie le Guerrier avec coup violent dessus, histoire de le tuer en un coup, ce qui fonctionne. Le Guerrier garde donc un PA bien dissuasif. L'Elkelb, bien placée, a récupéré un pion Rage. Comme il est opérationnel, je l'envoie sur Jürgen, tandis que Ghazi engage Hildegarde.




La suite tourne au massacre en règles. L'Elkelb tue Jürgen. Le Guerrier tue Liesl. Ghazi finit par tomber sous les coups de Herr Doktor et de Hildegarde. Herr Doktor achève l'Elkelb, et la partie de finit avec comme seuls survivants Herr Doktor (intuable pour les mutants ce mec !) et le Guerrier.

Didier score 85 points sur le Traquenard, et moi 130. J'ai ma revanche !
A mon avis la prochaine fois il ne va pas me louper.



Ronde 7 :

On arrive tout doucement vers la fin du tournoi, avec la dernière partie que je joue avec CCtoons. Encore un joueur croisé sur plusieurs tournois, mais jamais affronté. C'est maintenant chose faite. Bon, 7 parties, c'est un peu rude - surtout que je n'ai pas super bien dormi - et quand je vois qu'il n'a pas joué les Tourelles, je me dis qu'il va me mettre ça en face. Et je n'ai pas envie !
Donc je mise pour commencer, et place une Source Pure au centre du terrain. La mission vient d'être légèrement modifiée, c'est une bonne occasion de tester.

Cctoons opte pour une mission. Il joue Bamakas, avec une liste qui cogne, et sa mission est très probablement de la baston.

Essayer il ne faut pas. Faire, tu dois.

Gros bourrin numéro 1.

Gros bourrin numéro 2.


La partie est assez spéciale. On a tous les deux des compos qui tapent fort. Lui a en plus du poison pour l'y aider. Du coup on joue une partie digne d'un duel de cowboys. Chacun se place, puis on se regarde dans le blanc des yeux. On est assez d'accord sur la situation : en gros, le premier qui bouge sera puni sévèrement en retour.
J'aimerais aller chercher Folayan avec l'Elkelb, mais celle-ci est juste hors de portée.

Tout s’accélère tour 5, puisqu'au final, il faut bien aller revendiquer la Source pure. Cctoons approche N'Gwane de la source ainsi que Sekongo. J'approche donc le Guerrier, qui se place contre la Source et les expulse tous les deux grâce au Choc. En bonus, Sekongo se retrouve au contact de l'Elkelb.



Sekongo, bien que protégé par un Soutien se fait tuer en une seule attaque par l'Elkelb, grâce à un jet assez scandaleux (eh, pour une fois que ça m'arrive ! ). L'Elkelb se place ensuite au contact de la Source.
N'Gwané, très fâché, engage le Guerrier en se mettant au contact de la Source, et le défonce. Ghazi vient engager N'Gwané, qui meurt à son tour. De plus, en se plaçant devant la Source, il empêche Folayan de venir la contester.



Tout se joue avec Tarar qui s'active en dernier. Il engage l'Elkelb à qui il reste un PA. Je reste passif sur la première attaque, que l'Elkelb encaisse grâce à la Rage contrôlée. Tarar retape, s'il ne tue pas l'Elkelb je gagne. Sauf que Tarar a la capacité de faucher, m’empêchant d'esquiver (malgré une Rap dépassant allègrement 10, snif).
L'Elkelb meurt donc sur le coup, sans même lancer de dés. C'est moche, haha.

Cctoons jouait une cible prioritaire sur le Guerrier. Il marque donc 100 points, et moi seulement 60. Si l'Elkelb survivait, il marquait 70 et moi 100 ! On peut dire que c'était serré. Et violent, en un seul tour on a tué plus de la moitié des figs sur la table !



C'est la fin du tournoi, il est déjà temps de tout remballer. Avec 4 victoires et 3 défaites, je termine 7e sur 26, ce qui est un classement très honorable. Je me qualifie d'ailleurs pour la finale qui se jouera à Paris en février. Reste à voir si je la jouerai ou si je serai sur le Off, mais en tout cas j'ai ma place.
Je ne prends toujours pas le prix de peinture, qui va à Jyrio pour son Convoi. Mais je finirai par l'avoir. Héhé.
Super week-end encore une fois. Merci à Kalamical pour sa compagnie, une fois de plus. Je repars aussi avec une promesse de défi de la part de Nedzegob.

Vivement le prochain tournoi !