jeudi 16 février 2017

Décor : Le Laboratoire



Comme expliqué dans mon dernier article, ce week-end se dérouleront les premiers Happy Factory Days. Pour l'occasion, j'ai eu envie de me monter une nouvelle table. Et pour le fun, j'ai décidé que tous les éléments seraient faits en impression 3D.
Evidemment, j'ai eu cette idée il y a moins d'un mois, ce qui est quand même un sacré challenge quand on a des journées bien remplies. Du coup vu le temps d'impression nécessaire, c'était un peu optimiste niveau timing. Mais j'y suis arrivé. Les HF Days sont dans deux jours, j'ai fini de la peindre ce matin. En fait, je suis large. Haha.

Je me suis même payé le luxe de faire quatre caisses assorties.

Bon, en fait, le projet n'est pas vraiment fini, j'ai envie de faire un plateau de jeu sur le thème, en attendant ce sera mon tapis Deadzone qui accueillera mes décors. Du coup, je me demande si ça ne serait pas gérable de faire des dalles elles aussi imprimées en 3D. Mais ça sera pour un peu plus tard. Surtout que si je les imprime, eh bien il va falloir les dessiner auparavant.

La table dans son ensemble.


La plupart des fichiers ont été trouvés sur Thingiverse. J'ai parcouru le site pendant des heures pour trouver des éléments qui me semblaient sympa, et qui pourraient fonctionner ensemble. A la base, rien n'est prévu pour aller avec les autres, et j'ai changé l'échelle de la plupart de ces décors. Certains étaient même prévus pour du 15mm.

L'ensemble de ces éléments a été imprimé en PLA sur mon imprimante de chez Dagoma, avec une résolution de 0,2 mm. Il s'agit de la résolution "rapide" de mon imprimante, je peux imprimer deux fois plus fin, mais les temps d'impression augmente d'autant. Je n'ai appliqué aucun post-traitement pour retirer les stries liées à l'impression. Tout est brut d'impression, j'ai juste retiré les supports quand les pièces en avaient.


 La passerelle traverse la table de part en part.


Je voulais un rendu industriel qui puisse évoquer l'intérieur d'une base souterraine comme un LAB ou un QG Askari. J'ai donc privilégié les fichiers permettant d'imprimer des passerelles, des containers et tout un tas de pièces de machinerie avec des tuyaux, des aérations et des cellules énergétiques.


De puissants générateurs fournissent l'énergie nécessaire au fonctionnement du complexe.


Niveau peinture, je voulais à la fois faire sobre pour coller à mon thème, être efficace pour tenir mon délai, et tester de nouvelles choses.
Comme d'habitude avec moi, le choix du schéma de couleur m'a bien pris la tête. Non pas qu'il soit spécialement original, mais parce que j'avais trente six idées et que je changeais d'avis constamment. Bon, une fois lancé, je me suis tenu au schéma fixé quand même, hein.

Une caisse traîne sous la passerelle, que contient-elle ? 


Je suis parti sur un schéma à dominante grise, avec des marquages rouge sombre. C'était une des idées que j'avais en tête, parmi toutes les autres, mais j'ai eu le déclic et que j'ai validé celui-là en feuilletant un livre d'illustration de Simon Stalenhag. Il s'agit d'un illustrateur Suédois, et son taff est juste génial. C'est beau, c'est inspiré, c'est à la fois puissant et poétique, bref je suis conquis. Si vous ne connaissez pas, cliquez sur le lien, ça vaut le détour !

 Un poste de contrôle.


Mon complexe serait donc majoritairement gris. La base a été appliquée à la bombe de peinture (achetées chez Action, et j'en suis très content). Du noir d'abord, à 45° par le dessous. Puis du gris à 45° par le dessus. Et enfin du blanc en zénithal. Evidemment, je laisse sécher entre deux.

Les turbines tournent à pleine puissance. 


Ensuite, étape pas foncièrement rigolote mais indispensable, j'ai placé les scotchs de masquage pour les bandes rouges à venir. Plutôt que de partir sur de la gomme de masquage pour leur donner un effet écaillé, j'ai peint toutes ces bandes avec de la mousse de blister. J'ai passé trois nuances de plus en plus claires, pour donner un peu de relief.

Le sol est souillé de sang, rester ici n'est pas sans danger. 


Je voulais un rendu usé et abîmé, mais sans faire quelque chose de totalement décrépi non plus. Je souhaitais que mon laboratoire ait l'air d'être encore en état de fonctionner. Le weathering serait donc présent, mais relativement léger par rapport à ce que j'aurais pu faire.
J'ai posé des taches, des traces, aux endroits stratégiques, toujours à la mousse de blister en utilisant du noir, du marron et du métal.

Ces conduites sont éventrées. Accident ou sabotage ? 


Arrivé là, j'ai une bonne idée de ce que ça va donner au final, et ça me plait bien alors je continue. Fait rigolo, à ce stade je n'ai pas utilisé le moindre pinceau.
Mais là, pas le choix, je dégaine le Raphaël, et c'est parti pour les détails. Je souligne en blanc les arrêtes sur les plus petits éléments tels que les cryotubes pour mieux définir leurs volumes. Sur les plus gros éléments, pas besoin. Je reprends également en blanc tout ce qui sera lumineux par la suite, ainsi que les vitres des caissons. Je peins ces vitres avec du bleu et du blanc, tandis que les écrans et autres lumières sont traités avec du turquoise.

Des caissons cryogéniques. Ils semblent encore en fonctionnement.


Ensuite, grande première pour moi, je viens ombrer, salir et enrichir tout ça avec des jus de peinture à l'huile. J'ai utilisé du marron, du vert, et tout un tas de mélange de ces deux teintes. Ca marche bien, par contre je n'ai pas spécialement apprécié l'odeur du solvant. La peinture à l'eau, ça a quand même des avantages.

Malgré l'explosion des conduites, l'installation est toujours fonctionnelle. 


Pour finir, j'ai apporté une touche de vernis brillant sur tout ce qui est vitré, donc les écrans, les hublots des caissons.
Et voilà, j'avais fini la peinture de ma table. Techniquement, il n'y a rien de spécialement compliqué, la moitié des étapes sont même assez bourrines comparativement à ce dont on a l'habitude de faire sur nos pitous.

Mais le résultat est là, et je suis super content du résultat. J'espère qu'elle vous plaira aussi, et que les gens seront content de jouer dessus durant les HG Days !


 L'escalier menant aux cryotubes.


Je termine l'article avec quelques mises en situation. Des Askaris affrontent des Résistants.
Est-ce que les mutants ont découvert l'entrée d'un LAB ? Ou les Résistants ont-il eu la malchance de pénétrer en territoire Askari ? Qu'en pensez vous ?

Chelsea ajuste son bouclier, tandis que le Défenseur empoigne sa dague pour se jeter sur elle. 


Un pyromane armé d'un lance-flammes et lancé en milieu confiné, bonjour les dégâts ! 


Le combat fait rage à tous les étages !

12 commentaires:

  1. Bravo ! Le rendu est super. Je suis inculte en matière d'impression 3D mais j'imagine que les stries que l'on aperçoit parfois résulte de l'impression et de la qualité que tu évoques.
    Ceci dit, l'ensemble est vraiment superbe et avec du recul, les stries ajoutent à l'effet industriel. Très joli boulot et bien vu pour le schéma de couleur, vraiment efficace et très lisible.
    Pas de HGF days ni de JFJ pour moi mais avec l'arrivée de Stygmata, j'ai du EDEN compatible sur l'établi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est ça, ma machine imprime couche par couche. Du coup, dans le sens de l'a hauteur, on voit (un peu) la succession de couches. C'est un peu comme si tu empilais des feuilles de papier, les côtés de la pile seraient pas parfaitement plats. Ben là ça fait pareil.
      Cela étant dit, ça reste plus qu'acceptable, et même si certains n'aiment pas/bloquent dessus, moi je vois pas le soucis. Je ferais pas à moitié aussi bien si je les construisais en carton et en carte plastique, et c'est bien plus solide. Là les deux bâtiments on pourrait marcher dessus sans soucis (sauf pour la peinture...). Pour montrer à Esprit j'avais balancé un des containers qui a faite une chute d'environ 1m50 sur du carrelage sans broncher. Pour moi les qualités surpassent largement ce défaut. ^^

      Il y aura du Eden le premier week-end de juin à Moncheaux. T'as intérêt de venir. :-D

      Supprimer
  2. Magnifique ! Superbe boulot. Même s'il y a les effets "d'escalier" par moment, ça le fait grave pour jouer. d'ailleurs ce genre de détail est vite oublié en pleine partie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !
      Oui les stries sont liées au process, mais pour moi c'est vraiment minime, surtout que les photos amplifient le truc, et comme tu dis en partie tu ne les vois pas du tout. Vraiment, pour moi c'est un super outil pour faire du décor et j'ai pleeeeeein d'idées. :-D

      Supprimer
  3. Super classe!
    Le gris plutôt clair permet aux pitoux de bien ressortir. Mine de rien, en escarmouche à moins de 5 figs, c'est vite fait qu'une table riche en décors prennent la pas sur nos bonshommes chéris. Ce genre de table évite justement ce risque, à mon avis. Bien joué!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça, t'as compris exactement ce que je voulais faire.
      Comme la table est chargée et les figs peu nombreuse, il fallait que ça reste joli et détaillé, sans non plus écraser visuellement les bandes. Bien vu. ;-)

      Supprimer
  4. Très belle table, camarade !
    En si peu de temps, tu as réussi à sortir un sacré paquet d'éléments de décors, et en plus à peindre tout ça avec un rendu plus qu'acceptable. Vraiment, un grand bravo !

    Si par le plus grand des hasards, tu avais un peu de rab sur certains éléments et qu'on arrive à se croiser chez Paps, je serais volontiers preneur pour ajouter des choses sur ma table Infinity...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Caillou ! Ca fait plaisir.

      Je n'ai pas de rab'. Par contre si par le plus grand des hasards des indications arrivaient jusqu'à moi, on devrait pouvoir s'arranger pour que je t'imprime des trucs. Normalement je vais aussi chez Paps, comme tu sembles le savoir, et on a aussi des gars de chez nous qui vont voir des gars de chez vous aux JFJ.

      Bref, tu fais une liste, et on voit ce qui est faisable. ^^

      Supprimer
    2. Ok, je vais faire ma petite liste de course ! ^^
      Je suis parti sur une table urbaine, mais une petite zone industrielle serait la bienvenue...

      Supprimer
  5. Sacré joli boulot en effet.
    Ça nous change en mieux de toutes ces tables en mdf !
    Bravo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mehapito. Il y a de jolies choses en MDF également, cela dit. Bon, pas que, mais y a des trucs chouettes.

      Supprimer