dimanche 25 décembre 2016

Red Button's Nation : First Wave

L'équipe de Red Button's Nation a travaillé d'arrache pied pour vous offrir un petit cadeau en ce jour de Noël. En effet, ce jour voit sortir le premier supplément pour RBN :

(clique clique, pour télécharger le beau PDF ! )


Impossible pour moi de trouver le sommeil. L’exiguïté met mon corps à rude épreuve, je ne suis plus si jeune et ma grande carcasse est à l’étroit. Mes muscles me font payer l’immobilité prolongée qui les tétanise, tandis que mes articulations protestent contre les tensions qui leur sont imposées.  Lentement, je roule sur le dos afin de trouver un semblant de confort. Je ne peux réprimer un léger râle qui s’échappe de ma gorge desséchée. Voilà des heures maintenant que nous nous sommes réfugiés ici, cachés dans l’intervalle réduit sous le plancher, terrés comme des rats dans notre propre maison.
Au beau milieu de la nuit, une détonation nous a réveillés en sursaut Brittany et moi. En jetant un rapide coup d’œil entre les persiennes, j’ai vite compris que quelque chose clochait. Au loin une maison brûlait, et sur cette lueur orangée se détachait en ombres chinoises une file ininterrompue de silhouettes qui remontait la rue au pas cadencé, comme à la parade. Certaines se détachaient du cortège pour se diriger vers les habitations bordant l’allée. J’ai poussé Brittany hors du lit et l’ai entraînée avec moi dans le cellier, d’où une trappe nous a permis de gagner notre inconfortable cache.
Après des heures d’attente dans l’angoisse à guetter le moindre bruit, le moindre mouvement, Brittany a fini par s’endormir terrassée par la fatigue. Peut-être est-ce un mécanisme de défense. Le jour filtre entre les lames de parquet depuis un moment déjà, j’ai perdu la notion du temps mais le soleil doit être haut dans le ciel. Le plancher au-dessus de nous craque sous les pas. Parfois, un filet de poussière descend lentement, dansant dans la lumière. Ce pourrait être beau en d’autres circonstances. Pour le moment l’inquiétude et l’incompréhension prennent le dessus. Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? Pourquoi ne sont-ils pas encore partis ? Quand pourrons-nous enfin sortir ?


First Wave vous permettra de rejouer les premières heures de l'invasion des infectés et du soulèvement des machines. Point de véhicules cette fois, uniquement des groupes de survivants qui tentent de sauver leur peau... une fois de plus !


Joyeux Noël de la part de toute l'équipe !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire